STOP ! Les dernières annonces du nouveau gouvernement ont encore une fois fait mal. La fonction publique a encore une fois été pointée du doigt et ses agents punis. Pourtant il y a bien d’autres sources d’économies que les salaires des fonctionnaires. Prenons l’exemple du logiciel de paie des fonctionnaires arrêté par l’administration en mars dernier. Un récent rapport du directeur interministériel des systèmes d’information et de communication (Disic) fait état des nombreux disfonctionnements, retard et dépassement de coût de ce projet d’Opérateur national de paye (ONP). Ce constat sur la refonte des systèmes d’information RH des ministères et la mise en place du logiciel de paie est sans appel. “Le programme tel qu’il est conçu aujourd’hui ne peut démontrer sa rentabilité globale, même à long terme”, juge le Disic, qui recommande l’arrêt pur et simple du projet de logiciel de paie. Quand on sait que ce projet a déjà couté « entre 235 et 290 millions d’euros », selon le ministère du Budget. Pour le justifier, il reprend les résultats d’un audit mené par l’inspection générale des Finances qui constatait “un niveau d’ambition trop élevé”, “la rigidité du modèle cible de l’ONP”, “une stratégie de déploiement insuffisamment crédible” et “l’absence d’une direction de programme transverse”. Rien que ça ! Je sais pas vous mais cette histoire m’en rappelle une autre. Louvois, ça vous dit quelque chose ? En attendant, il reste toujours des économies à faire. Alors on rogne. On rogne sur la formation, on rogne sur les remboursements de mission, on rogne sur les fournitures, sur les remplacements d’ordinateur, etc, etc, etc Mais surtout, on gèle ! On suspend ! Surtout ne pas augmenter la masse des fonctionnaires et agents de l’État qui devraient déjà être bien contents d’avoir du travail. Alors nous on dit STOP ! STOP aux gaspillages, STOP au gel du point d’indice, STOP à la suspension du bordereau des ouvriers de l’État. STOP à la baisse du pouvoir d’achat prévue jusqu’en 2017. Alors comme en mai on fait ce qui nous plait, nous irons dans la rue pour dire au gouvernement qu’il n’est plus possible de tirer sur les mêmes, qu’ils sont fatigués, usés, démotivés voire désespérés. Le 15 mai comme le 22 mai, sortez de vos bureaux que ce soit à Paris, Brest, Lorient, Bordeaux, Toulon ou partout en France que ce soit en manif, en regroupement ou en piquenique revendicatif, peu importe tout le monde est concerné et chacun doit être mobilisé. Syndicalement votre. Sophie MORIN
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella