La peste Quel que soit son visage, elle se tapit dans l’ombre, se faisant oublier pour mieux resurgir quand on ne l’attend pas. On peut se servir de ce mot pour qualifier certaines situations, imager quelques propos ou définir un mouvement ou une personne. Il a par exemple été employé il y a quelques années pour la grippe aviaire et le fameux virus H1N1 cher (très très cher) à Mme Bachelot. Il a encore servi pour le retour au 1er plan d’un certain parti d’extrême droite français, tant la contagion de ce virus qui a fait des ravages entre les années 30 et 40 a laissé de mauvais souvenirs. Mais aujourd’hui, l’actualité ne donne pas envie de galvauder ce mot. Depuis avril, la peste est de retour. Elle porte un autre nom : Ebola, et fait les mêmes ravages. 60% des malades en mourront. Aucun traitement ni vaccin n’existent et la maladie gagne du terrain chaque jour. Partie de Guinée, elle touche maintenant le Libéria et le Sierra‐Léone et menace le Mali, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Oui, c’est encore l’Afrique qui trinque, et l’Afrique c’est loin, c’est pauvre et puis on est habitué et tout le monde s’en fout quoi ! Sauf que là, et ce n’est pas moi qui le dit mais l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : « le virus Ebola est décrété urgence de santé publique de portée mondiale ». Cela veut dire que ce virus pourrait infecter d’autres zones du globe que l’Afrique, c’est ballot… mais en même temps cela va peut‐être obliger la communauté internationale à enfin s’en préoccuper rapidement et sérieusement? Quant aux ONG sur place, elles font ce qu’elles peuvent et c’est déjà beaucoup. Bonne semaine. Christophe
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella