RGPP : stop et fin ? Lancée en 2008, la révision générale de la politique publique, a fait l’objet d’un rapport des inspections générales des finances, des affaires sociales et de l'administration, remis cette semaine au premier ministre. Présentée comme la mesure phare du précédent gouvernement, la RGPP a été vivement critiquée depuis, avec des conséquences désastreuses sur les conditions de vie au travail des fonctionnaires et agents de l’Etat, sur l’ensemble des versants de la Fonction publique. La RGPP, avant tout inspirée par la politique du chiffre a totalement mis de côté les missions et surtout la dimension humaine. Ainsi La fusion de l'administration des impôts et de celle du Trésor, la réforme de la carte judiciaire, la création des agences régionales de santé et la réorganisation du soutien avec les bases de défense, avaient pour seul leitmotiv les suppressions de postes, reléguant de fait et au deuxième plan, l’objectif de réelles économies. En témoigne la carte militaire et ses bases de défense, égrenant une énième réorganisation des armées, avec au final une « bosse d’un milliard d’euros » sur la masse salariale, alors que plus de 35 000 emplois ont été supprimés… Vous avez dit nausée ? Alors fini la politique du chiffre ? Pas si sûr… Comment ne pas émettre des réserves quand la réforme de la défense est confirmée et que les 54 000 suppressions d’emplois d’ici à 2014 ne sont pas remises en question ? C’est pourtant un héritage direct de la RGPP de 2008 ! Serions-nous en présence d’une RGPP de gauche ? Certes, la crise n’est pas une illusion, et le déficit de la dette publique qui est une réalité, doit être maîtrisé. La CFDT le dit et le répète, si les mesures d’urgences sont utiles, elles ne répondront pas aux enjeux du long terme. Les directives mises en œuvre depuis cinq ans avec la RGPP relevaient pour l’essentiel d’une logique d’ajustement comptable sans prendre en considération les missions, les besoins des usagers, et les souffrances engendrées pour les personnels. La CFDT attend aujourd’hui une approche radicalement différente des pouvoirs publics et sera exigeante dans le cadre de l’agenda social qui abordera pour les agents de l’Etat, les questions de pouvoir d’achat, d’égalité professionnelle et de sécurisation des parcours professionnels Luc SCAPPINI
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella