Défense Nationale : La ruine en héritage ? C’est la question posée par un docteur en science politique, spécialiste des questions de défense, dans un article récent du Nouvel Economiste. Ce spécialiste revient sur le conflit afghan qui pourrait être selon lui, le chant du cygne de l’ère des opérations extérieures de l’armée française, pointant du doigt les coupes sombres des crédits et le fait que la défense supportera en 2013, 60% des suppressions de postes de la fonction publique. Il prédit ni plus ni moins que le décrochage stratégique de l’influence géostratégique de la France. La CFDT qui souscrit à ces inquiétudes, demande à présent et suite à son audition devant la commission du livre blanc, que soit posée la question du PIB consacré par la Nation à sa défense. C’est dans ce contexte que la CFDT a rencontré aujourd’hui, la nouvelle conseillère sociale du ministre, n’hésitant pas à porter des dossiers concrets de la désorganisation du ministère. Pêle-mêle, ont été abordés, des dossiers de harcèlement au Musée de l’Air et de l’Espace, de risques psychosociaux au CETID de Versailles, de saisies sur salaires indues à l’EDIACA de St Etienne et ailleurs… Le pompon de la semaine est à attribuer à l’administration au sens large du terme, avec des responsables qui se rejettent la responsabilité pour le remplacement du matériel de pointage du côté du CMG de Metz. Ils auraient même l’intention de proposer aux 120 personnels du CMG, du BRL et du PMAS de Metz de revenir à l’horaire fixe ! La CFDT a demandé à la conseillère sociale de remettre de l’ordre dans cet imbroglio. Derrière les drapeaux, les uniformes étincelants et les grandes déclarations, se cache une autre réalité. Celle d’une administration, zélée dans le passé pour réduire crédits et capacités, à externaliser missions et compétences. Avec la purge budgétaire, corrélée aux réductions d’effectifs, les résultats sont là… 120 000 bulletins de soldes impactés pour les armées, et un SIRH (système d’information des ressources humaines) qui a fait voler en éclat ce qui marchait bien avant et qui a commencé à toucher les civils. L’affaire LOUVOIS pourrait bien annoncer d’autres catastrophes. Selon des sources bien informées, toutes ces déconvenues relèveraient d’une stratégie des grandes entreprises de conseil, qui ont vendu ces logiciels de gestion intégrée pour démontrer au gouvernement, l’incapacité des services de l’Etat et obtenir une externalisation totale de leur gestion ! Depuis 2009, la CFDT dénonce l’amateurisme de certains responsables du ministère en la matière, qui ont joué aux apprentis sorciers en demandant conseils à des cabinets qui n’ont pour objectif que la convoitise. Bien loin du régalien et de l’intérêt général. Il est temps de virer la barre et de changer de cap ! Luc SCAPPINI
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella