La RIM…ou l’art de trouver une rime ! La RIM (Réunion Interministérielle) sur les retraites au titre des travaux insalubres et de l’amiante va devoir trouver sa rime et son rythme hâtivement, sans faire de vers à pas cadencés. Pour la CFDT, il est plus que temps que ce dossier soit réglé. Le vide juridique provoqué par la dernière réforme des retraites de 2010 pénalise les personnels Ouvriers de l’État concernés au titre de l’amiante ou au titre des travaux insalubres. Qu’ils soient en activité ou déjà retraités, il faut trouver une issue afin que tous les ouvriers de l’État aient les mêmes droits en matière de validation de trimestres ! M’enfin…de qui se moque-t-on ? Cette réforme oblige à un recul de l’âge de départ et à cotiser des trimestres supplémentaires même pour les ouvriers ayant été exposés (ou qui le sont encore) à des travaux dangereux, insalubres, pénibles, salissants ou encore à ce fléau qui constitue l’un des scandales sanitaires majeurs de notre époque, l’amiante ! Par conséquent, les intéressés peuvent effectivement prétendre bénéficier d’un départ anticipé en retraite à partir de 57 ans (pour les TI) mais généralement il leur manque de nombreux trimestres qui affaibliront le niveau de leur pension. Ils sont donc très souvent obligés de continuer à travailler au delà de l’âge maximal permis (60 ans en 2013) afin d’avoir une carrière complète. Aujourd’hui, les conséquences sont importantes puisque ceux partis ne peuvent liquider leur pension et les actifs (notamment ceux qui ont déjà dépassé) se demandent s’ils pourront en bénéficier à cause d’un décret qui aurait dû automatiquement être publié en même temps que la réforme des retraites de 2010. Quel manque de cohérence ! Cette situation administrative ténébreuse laisse sous-entendre que le destin des personnels qui ont été exposés, ou qui le sont encore, est suspendu à un bout de papier ? Aujourd’hui, le choix de l’âge de départ des intéressés doit être laissé à leur seule initiative. Tant mieux pour ceux qui peuvent partir avec une pension incomplète mais il ne faut pas oublier les autres qui par obligation financière optent pour un départ plus tardif en toute connaissance de cause. Pour ces raisons, à la CFDT Défense, on demande à notre ministre que la RIM ait lieu pour que ce décret sorte enfin, ce n’est pas du corpo, non, moi j’appelle ça de la justice sociale ! Donc, pour que çà avance, il va falloir nous faire entendre collectivement et solidairement pour qu’aussi Bercy débouche ses oreilles. L’action va devenir nécessaire ! Faut pas nous prendre pour des poètes et, sur cette affaire, il n’y aurait pas de raison, non plus, d’en faire un roman ! Alors, tout le monde au boulot et à bon entendeur salut. Gildas PERON
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella