L’ ANNÉE DES GRANDS CHOIX, À LA DÉFENSE AUSSI ! Pendant que la crise continue à provoquer des plans sociaux dans de nombreux secteurs privés, la fonction publique et particulièrement le ministère de la défense, a encore chèrement payé en 2012 sa contribution à la recherche effrénée d’économie des dépenses publiques. L’année 2013 est pour la CFDT une année charnière où les bons choix devront être faits pour ne sacrifier ni l’avenir de l’outil défense, ni celui des générations de demain. LIVRE BLANC, LA CFDT PROPOSE Les travaux du livre blanc sur la défense et la sécurité nationale ont été initiés au second semestre 2012 et les conclusions devraient être connues du grand public dans les prochaines semaines. La CFDT a apporté sa contribution, étayant sa vision dans un document et lors d’une audition devant la commission présidée par Jean-Marie Guéhéno. De nombreuses décisions sont aujourd’hui suspendues et dans l´attente, pendant que de nombreuses voix de la communauté civile et militaire, en passant par les experts, s’élèvent pour tirer le signal d’alarme et mettre en garde sur la tentation de rogner encore le budget consacré à la défense du pays. La CFDT a poursuivi sa démarche, notamment auprès des parlementaires et de la commission défense de l’assemblée nationale. LA CFDT INTERPELLE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Fin décembre, la CFDT Défense, soutenue par la confédération et son secrétaire général Laurent Berger, a écrit au président de la République, chef des Armées. Dans la lettre, la CFDT stigmatise les efforts consentis par la communauté défense depuis de trop nombreuses années, à coup de restructurations et de réorganisations, dans le cadre d’une réforme dont l’objectif est de réduire plus de 54 000 emplois. QUEL BUDGET, POUR QUELLE DÉFENSE ? La question concrète qui est posée sur le fond et ce, malgré les multiples déclarations de principe promettant que la défense ne servirait pas de variable d’ajustement, est la hauteur du budget qui sera consacré en termes de P.I.B (Produit Intérieur Brut). Et la CFDT pose la question ! La CFDT considère que cette décision devra s’appuyer sur un choix de la nation, au-delà du débat parlementaire et des analyses des experts du monde civil et militaire qui ont prévalu jusqu’ici. DES ETATS GÉNÉRAUX DE LA DÉFENSE Dans la tradition du lien Armée-Nation, les décisions qui engagent à long terme les capacités de la Défense, doivent être précédées d´un débat élargi. Le lancement d’Etats Généraux de la Défense permettrait aux citoyens de mieux comprendre l’environnement géostratégique, les enjeux, et menaces, le rôle de la défense en matière de recherche avec ses traductions dans le secteur civil, l´impact des emplois directs sur la sous-traitance dans les différents bassins régionaux mais également, de mesurer les questions d’indépendance et de rayonnement de la France dans le concert international. La projection des forces française au Mali, pourrait en ce début d’année, révéler les véritables besoins en hommes et les investissements à consacrer pour les matériels en amont de la prochaine loi de programmation militaire. UN AGENDA AU SERVICE DU PROGRÈS SOCIAL La CFDT a demandé et obtenu du ministre, la mise en place d’un agenda social, rompant avec les traditionnelles concertations dans la Fonction Publique. La réunion du 10 décembre dernier entre la DRHMD et les fédérations syndicales, a permis de poser un calendrier et des thèmes de négociation. Pas moins de six chantiers ont été fixés, avec des résultats à atteindre dès la fin du premier trimestre pour certains domaines : ♦ Formation professionnelle ♦ Parcours professionnels et mobilité ♦ Avenir des ouvriers de l´Etat ♦ Santé et Sécurité au Travail ♦ Bilan des accords de Bercy ♦ Egalité professionnelle Hommes/Femmes. Pour la CFDT , il était temps de donner de la visibilité et de se mettre d´accord à la fois sur les besoins du ministère pour mener à bien les missions au service des forces mais également pour octroyer des droits aux personnels, en attente depuis trop longtemps de progrès social. C’est dans cet esprit et le souci d’anticiper à chaque fois que nécessaire, que la CFDT abordera l’agenda social en 2013. Pour la CFDT, 2013 devra être l’année des conquêtes pour les droits, le pouvoir d’achat et les conditions de vie et de travail des personnels. La CFDT s’impliquera sans relâche dans la négociation mais également en appelant les personnels à se mobiliser en faveur du progrès social. Déclaration du Bureau Fédéral Paris, le 20 janvier 2013
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella